Test SQUARE©

 

 

Ce qu’il faut savoir …

Le test SQUARE© a été développé afin de cibler les forces et limites de l'entrepreneur, qu'il soit président, actionnaires, cédant ou repreneur, afin d'identifier ses risques et enjeux et apporter certaines recommandations qui lui permettront de minimiser ces derniers, ce qui facilitera sa réussite de croissance.  Les résultats sont remis dans le rapport CIME© portant essentiellement sur : Individu - Capacités - Motivations - Entreprise.

 

1. Qualification du président/actionnaires

L'objectif de ce cet exercice est d'évaluer les habiletés, les motivations, les intérêts et valeurs du président et, selon le cas, en évaluer la complémentarité, les similitudes et les écarts avec les autres actionnaires.

2. Qualification du cédant/repreneur

L’acquisition d’une organisation est devenue un moyen fort utilisé de se lancer en affaires ou de diversifier ou accroître les activités de son entreprise.

L’opération de reprise est délicate, longue et difficile et devenir chef de compagnie est une rude expérience ; non seulement il faut avoir le goût d’entreprendre et savoir prendre des risques, mais il est également nécessaire d’avoir un certain nombre de compétences dans la gestion ou dans le secteur d’activité retenu.  Avant de se lancer dans la recherche d’une compagnie, il faut faire le point sur ses motivations, son caractère, son expérience et ses compétences afin d’être certain d’avoir tous les atouts exigés et la capacité pour réussir.

En effet, il importe que tous les efforts soient couronnés de succès, et la route est semée d’embûches qu’il convient de repérer et d’éviter.  La quasi-totalité des échecs subis en matière de fusions et d’acquisitions a été occasionnée par l’un ou plusieurs des facteurs suivants :

 

1.    Mauvaise évaluation de la situation de l’entreprise cible ;

2.    Mauvaise évaluation de la capacité du repreneur à bien gérer l’entreprise cible ;

3.    Mauvaise évaluation de l’impact de l’acquisition sur l’entreprise cible ;

4.    Mauvaise évaluation de l’effet de l’acquisition sur l’entreprise de l’acquéreur ;

5.    Identification incomplète ou inadéquate des objectifs poursuivis par l’acquisition.