Nous ne sommes pas gentils par plaisir, mais parce que nous n’avons pas le choix !

« La croissance d’entreprise est un écosystème très fragile ou tout doit s’arrimer pour être en équilibre ».

« La croissance d’entreprise est un écosystème très fragile ou tout doit s’arrimer pour être en équilibre ».

Je dis souvent qu’on n’intègre pas de bonnes pratiques de gestion dans nos organisations parce qu’on est aimable. Ce sont les facteurs externes et notre contexte économique qui nous poussent à pratiquer de la gestion plus humaine dans les organisations.

À voir le bilan de l’année 2016 sur l’état du marché du travail au Québec, cela se confirme. L’emploi est prospère, on enregistre une hausse d’environ 36 000 emplois en 2016[1]. Les employés compétents sont devenus de plus en plus rares et difficiles à trouver.

Dans ce contexte où la demande (postes à pourvoir) est plus grande que l’offre (ressources compétentes disponibles), le pouvoir est davantage détenu par les travailleurs. C’est un principe économique qui affecte l’écosystème du marché de l'emploi et de la croissance d'entreprise. En plus de donner plus de pouvoir aux employés, ceux-ci possèdent le privilège d’être exigeants, et ce à travers des nouvelles technologiques de plus en plus puissantes, qui donnent accès à donner et recevoir de l’information très facilement et rapidement. Ce n’est donc pas parce qu’on est gentil qu’on s’adapte, mais parce que la survie de nos entreprises en dépend.

On est gentil parce qu’on n’a pas le choix ! On a peu d’options si on veut croître, si on veut se démarquer et si on veut rester dans la course. Il est révolu le temps ou on planifiait, organisait, dirigeait et contrôlait (PODC). Maintenant on veut figurer dans les entreprises attractives, avoir un bon taux de rétention, et cela passe par la santé et bien-être, des conditions de travail avantageuses et par l’épanouissement de nos employés.

Cette stratégie de gérer plus humainement a tout de même des conséquences bénéfiques quand on y pense et elle affecte certainement l’économie de façon positive également : nos paradigmes de gestion changent, on communique davantage, on s’ouvre même à de nouvelles ressources longtemps mises à l’écart, notamment les femmes, les 55 ans et plus et les immigrants. Selon le bilan de l’année 2016 de l’Institut de la statistique du Québec, les travailleurs de 55 ans et plus occupent une place de plus en plus importante, le nombre d’heures hebdomadaires de travail est en hausse chez les femmes et le taux d’activité augmente chez les immigrants. On trouve enfin des qualités et des compétences essentielles dans cette main-d’œuvre. Et ceci aura une influence bénéfique sur la société.

En plus d’avoir un impact favorable sur le taux d’emploi, cette demande plus grande que l’offre a également des répercussions sur les conditions de travail. Par exemple, le salaire horaire moyen progresse plus vite que l’inflation, l’emploi permanent et à temps plein s’améliore. L’emploi à temps partiel se replie. L’emploi permanent augmente, le nombre de chômeurs diminue. Le taux de chômage des immigrants a même descendu sous la barre des 10%, une première en 10 ans.

Cependant, la croissance d’entreprise est un écosystème très fragile où tout doit s’arrimer pour trouver l’équilibre et pour performer : l’ADN des actionnaires, les salariés compétents suffisants, les conditions de travail adéquates, la capacité de payer, la performance organisationnelle et les structures mises en place.

Dans votre entreprise, vous ajustez-vous au contexte économique, aux nouvelles exigences de la main-d’œuvre disponible ou intéressée à travailler chez vous ? Utilisez-vous vos effectifs convenablement ? Possédez-vous les salariés compétents qui se conforment à vos besoins, avez-vous des structures performantes, des communications optimales et des pratiques de gestion efficaces ?

Chez Capital V, c’est notre force de faire refléter le miroir de votre ADN pour trouver cet équilibre. Nous experts vous accompagne à poser les bonnes actions et à mettre les structures en place pour que vous soyez à la fois efficient et humain.

 

[1] Institut de la statistique du Québec, État du marché du travail au Québec, Bilan de l’année 2016, Gouvernement du Québec, Mars 2017. www.stat.gouv.qc.ca.

Notice biographique :

Vicky Jobin, CRHA, M. Sc. Fondatrice Capital V

Vicky Jobin, CRHA, M. Sc. Fondatrice Capital V

Titulaire d’un baccalauréat en relations industrielles et d’une maîtrise en gestion des organisations, Vicky Jobin a œuvré près de 20 ans en gestion stratégique des ressources humaines.  Au fil des années, elle a acquis une solide expérience dans différentes sphères de la gestion des ressources humaines, notamment en gestion stratégique et en coaching de gestion dans des entreprises en forte croissance. Passionnée à accompagner les dirigeants et gestionnaires d'entreprise dans leurs différents défis de gestion, elle oriente également sa pratique à soutenir la réussite du transfert d'entreprises.